*Lesc'infos de Dissabte 20 de Octobre *

Publié le par le baron de lescun

 *Le chiffre du jour: 160 litres d'eau au mètre carré , c'est la quantité d'eau tombée à Lescun depuis jeudi ...*

wecamhahd11h402110.JPG Webcam Hahd, Etsaut/Borce ce matin 11h40 *

 

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/bearn-et-soule/oloron-et-haut-bearn/

 

Maisons évacuées, arbre tombé sur des voitures : le bilan des intempéries

Port de LarrauPort de Larrau (Frédéric Julien)

Voici le bilan (provisoire) des intempéries en Béarn.

A Estialescq, un arbre est tombé sur trois voitures qui étaient stationnées passage des Crêtes, causant des dégâts sans faire de blessé.

La situation dans les Pyrénées-Atlantiques, suite aux pluies qui s’abattent sur le département depuis vendredi, est moins inquiétante que dans le département voisin des Hautes-Pyrénées, pour l’instant.

C’est néanmoins dans un secteur situé à l’est du département que le niveau du gave de Pau préoccupe le plus. Un camping et un camp de gens du voyage ont été évacués.

A Igon, où la départementale 938 est coupée à la circulation, les services des routes du département s’affairent pour monter une digue avec des rochers afin de détourner l’écoulement du gave qui menace le Moulin de Caumon, une habitation située au bas de la route et qui abrite une famille de quatre personnes.

A Coarraze, le maire Jean Saint-Josse s’inquiète de la vitesse à laquelle le gave monte. Il pourrait alors se déverser dans un ancien canal et menacer le centre du bourg. Vers midi, il était employé à tenter de lever une prise d’eau.

Ce matin vers 1 heure, une dame âgée de plus de 80 ans a été évacuée de sa maison par les pompiers alors que l’eau entrait chez elle. Elle est en bonne santé et a été hébergée par un voisin.

Dans la montagne, c’est la départementale19 à Iraty touchée par un éboulement et la départementale 26 au Port de Larrau, submergée, qui sont fermées à la circulation, tout comme à Bious-Artigues où il est interdit de se rendre au lac de barrage en raison, là aussi, d’un éboulement sur la route.

Le sous-préfet d’Oloron-Sainte-Marie, Jean-Michel Delvert, est en alerte mais se veut rassurant. « Nous ne sommes absolument pas dans la même situation que nos voisins des Hautes-Pyrénées. La cellule hydraulique des services de l’Etat surveille de très près la montée des eaux. La vigilance rouge n’est pas de rigueur ni une évacuation massive pour l’instant. »

Météo France indique dans son communiqué que « l’épisode pluvieux exceptionnel est en cours sur le relief frontalier de l'ouest des Pyrénées depuis la nuit de jeudi à vendredi. Il se prolonge de manière durable et nécessite une vigilance particulière, notamment entre Gave de Pau, Gave d'Ossau, d'Aspe et les Nestes. »

Les cumuls obtenus depuis le début de l'évènement dans les Pyrénées-Atlantiques sont de :

  • 177 mm à Iraty
  • 172 mm à Larrau
  • 200 mm à Urdos
  • 205 mm aux forges d'Abel
  • 154 mm à Lescun
  • 201 mm à Artouste


Dans les Hautes-Pyrénées :

  • 286 mm à Gavarnie
  • 166 mm à Cauterets (Pont d'Espagne)

Evolution prévue :

Les précipitations vont se poursuivre quasiment sans interruption aujourd'hui sur le fond de chaîne pyrénéenne (centre et ouest chaîne essentiellement). Elles sont temporairement un peu plus faibles vers Gavarnie, mais se renforceront à nouveau cet après-midi la nuit suivante où elles pourront être voisines de 10 à 20mm/h. En deuxième partie de nuit prochaine, les précipitations faibliront plus nettement.

Près des crêtes frontalières, depuis le début de l'épisode qui a débuté dans la nuit de jeudi à vendredi, les cumuls atteindront dimanche matin 300 à 350 mm voire localement 400 mm (entre Gavarnie et Urdos ) dimanche matin.

À lire aussi
Voie inondée en Béarn : trois trains bloqués en gare de Pau, Lourdes et Tarbes
Intempéries en Béarn : un camping et un camp de gens du voyage évacués
Inondations à Lourdes : 500 pèlerins du Sanctuaire évacués et des routes coupées

A Igon, une maison était en cours d'évacuation ce matin et d'autres maisons sont sous surveillance sur le CD938, à cause de la crue du gave de Pau.

A Monein, une maison a été évacuée chemin du Meunier, là aussi pour inondation.

A Port de Larrau en Soule, le gave est sorti de son lit, inondant les chaussées.

==> Les prévisions météo du week-end

 

 

L2010.JPG

www.lachainemeteo.com

Fortes pluies et vents à l'Ouest et au Sud-est

La situation météorologique reste perturbée. Elle se caractérise par une situation de blocage sur la France, entre un vaste système dépressionnaire présent des îles Britanniques jusqu'au Maroc et anticyclone positionné sur l'Europe centrale. Dans ce contexte, la France subit une aggravation des conditions météo qui concerne particulièrement l'ouest et le sud du pays. Cumuls importants de pluies et vents violents la caractérisent.


Trois fois plus de pluie à Oloron qu’à Pau

(Nicolas Sabathier) http://www.larepubliquedespyrenees.fr/bearn-et-soule/oloron-et-haut-bearn/

La station Météo France de Pau-Uzein a relevé hier « un phénomène marquant au niveau des précipitations, avec notamment des cumuls très importants sur la montagne ».En certains points, il est ainsi tombé en douze heures plus de 100 mm, ce qui représente plus de 100 litres par mètre carré.

Et ces relevés avaient été faits vers 18heures, alors que la pluie continuait alors de tomber en abondance, avec une vigilance météo « orange » pour les pluies et les inondations.

Trois fois plus de pluie à Oloron qu’à Pau

Ainsi, à 11 heures hier matin, il était déjà tombé plus de 100 mm en cinq heures à Iraty, alors que la hauteur moyenne de pluie est, à cet endroit-là, de 200 mm pour tout le mois d’octobre. Le record de 124,5 mm en 24 heures datant de 1992était ainsi en passe d’être dépassé.

Il était tombé, hier soir à 18 heures, 102 mm en douze heures à Larrau, 99 mm à Laruns-Artouste et 85 mm à Lescun. La plaine n’était pas épargnée, avec trois fois plus de pluie à Oloron (44 mm en douze heures) qu’à Pau (14,8 mm). Orthez était également bien arrosée, avec près de 20 mm.

La préfecture annonçait dans l’après-midi que « ce temps très pluvieux allait se maintenir jusqu’à samedi soir avec un cumul approchant les 200 mm sur la région d’Iraty et de la Haute Soule »: « Sur les vallées béarnaises (Barétous, Aspe et Ossau) les cumuls attendus se situent entre 100 et 150 mm près des crêtes frontalières ». Avec l’intensification des pluies hier après-midi, des cumuls à 40 à 50 mm étaient prévus en plaine pour la durée de l’épisode. D’où les appels à la prudence de la préfecture au vu des conséquences de telles précipitations. D’autant qu’il faudra attendre au moins demain midi pour voir une amélioration.

À noter, enfin, certaines rencontres sportives du week-end ont été annulées ou reportées à cause des mauvaises conditions météorologiques.


Et vous, vous faites quoi ce week-end ? Notre top 5 des sorties

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/bearn-et-soule/oloron-et-haut-bearn/

 

 

Une expo très séduisante au musée des Beaux-Arts de Pau.Une expo très séduisante au musée des Beaux-Arts de Pau. (Julie Verdom)

Aïe, aïe, aïe... C'est un week-end pas folichon que nous annonce Météo France. Pluie, vent et grisaille sont prévus pour samedi et dimanche. Mais il y a tout de même de quoi faire ! Voici notre Top 5 des sorties.

Une liesse pour réchauffer les coeurs --> Direction Jurançon
Jurançon rend hommage à Henri IV, le roi bon vivant. Un programme de spectacles et de dégustation gratuit et familial. Des solutions de repli sont prévues en cas de mauvais temps. (>> Plus d'infos)

Des livres pour des "frissonner" de bonheur --> Direction Bordères
Les 13e journées du livre jeunesse se déroulent ce week-end sur le thème du coeur et des sentiments. 25 auteurs sont attendus. Entrée : 3 euros. Gratuit pour les moins de 18 ans, les étudiants et les chômeurs. (>> Plus d'infos)

De l'art pour découvrir le Pau des années 30 --> Direction Pau
Un ensemble d'oeuvres Art Déco est rassemblée au musée des Beaux Arts de Pau. Comme un bond en arrière, les visiteurs se retrouveront projetés dans le passé, dans une ville qui se renouvelle en même temps que l'art. (>> Plus d'infos)

Des voitures innovantes pour voyager --> Direction Pau
Plus de 400 modèles d'automobiles sont présents au parc des expositions. Cette année, les voitures électriques sont en vedette. (>> Plus d'infos)

La Saint-Grat pour s'éclater --> Direction Oloron
Après le concert exceptionnel de Nadau de ce vendredi soir, le week-end se poursuit avec plusieurs animations, fête foraine et feu d'artifice. (>> Plus d'infos)


Bedous : aéronautique au programme de la sortie.                                    http://accous.blogs.larepubliquedespyrenees.fr/

 

Copie de photo du groupe-800.jpg

La sortie scientifique proposée par la commission Culture de la Commune a été bien appréciée : une quarantaine de personnes ont découvert une chaine de montage de l'A380 et visité la Cité de l'Espace à Toulouse.

DSC03198-800.jpg


Camp jeunes pour les vacances de Toussaint.                                http://accous.blogs.larepubliquedespyrenees.fr/

 

Eterlous CAMP NOVEMBRE 2-800.jpg

Les activités seront variées : VTT, escalade, danse hip hop, randonnée, équitation, arts plastiques, percussions corporelles , informatique...C'est un programme ludique et nature que proposent les Eterlous pour les jeunes de 10 à 14 ans avec un mini-camp multi-activités dans le cadre du Contrat Educatif Local.

Nombre de places limitées, pensez rapidement aux inscriptions.

Tarif pour 5 jours : 65 € ou moins avec prise en charge CAF;


Projet de Toyal à Mourenx : les élus aspois ont rencontré le PDG

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2012/10/19/toyal-invoque-le-cout-et-la-montre-lassalle-releve-le-defi,1102130.php

Par Anne Pouchan

 

 

"Nous nous sommes séparés dans un climat apaisé", a exprimé Jean Lassalle au sortir de la réunion avec les élus aspois et les dirigeants de Toyal."Nous nous sommes séparés dans un climat apaisé", a exprimé Jean Lassalle au sortir de la réunion avec les élus aspois et les dirigeants de Toyal. (o.I.)

Le PDG de Toyal Europe, Stéphane Rochard, et le directeur industriel du site d'Accous, Bruno Cottereau, ont hier présenté aux élus de la vallée d'Aspe le projet d'implantation d'une unité de rinçage de pâte aluminium à Mourenx. Projet contre lequel s'élève le député aspois Jean Lassalle, qui souhaite que cet investissement soit réalisé dans la vallée, sur le site de Lescun.

Les dirigeants de Toyal (qui n'ont pas souhaité faire de commentaire à la sortie de cette réunion qui s'est déroulée à huis clos) ont apparemment fait valoir que le coût d'installation de cette nouvelle unité était nettement moindre sur le site de Mourenx qu'à Accous, et que le temps pressant ("ils souhaitent démarrer l'activité d'ici un an"), l'installation sur le site déjà équipé du bassin de Lacq s'imposait d'elle-même.

Jean Lassalle, soutenu dans ce combat par le président de la communauté de communes de la vallée d'Aspe, René Rose, a évoqué "des échanges productifs". "Alors qu'étaient invoqués des problèmes environnementaux, il a été dit là qu'il s'agissait d'un problème d'argent. S'il faut 5 millions d'euros pour que la nouvelle unité soit construite à Accous, la question est de savoir si l'État, la Région, le conseil général et la communauté de communes de la vallée d'Aspe (CCVA) sont capables de se mobiliser pour trouver ces fonds et ainsi pérenniser l'emploi dans la vallée. C'est une question d'équilibre du territoire. Car si une unité s'installe à Mourenx, elle en appellera d'autres. Et quand toutes ces unités, qui marquent la fin du processus de fabrication, seront à Mourenx, c'est toute l'usine qui déménagera là-bas." Un scénario que réfuteraient les dirigeants de Toyal.

Pas de bloc derrière Jean Lassalle

"Le dirigeant de Toyal n'est apparemment pas contre la proposition de Jean Lassalle, mais a bien souligné les contraintes économiques et financières qu'elle pose. Il a aussi exposé que la création de cette unité, avec 4 ou 5 emplois, était vitale pour Toyal," rapporte la maire d'Etsaut, Élisabeth Médard.

Au sortir de la réunion, quelques voix discordantes se sont fait entendre. Tous les élus valléens ne semblent pas convaincus de la justesse du nouveau combat de Jean Lassalle. Qui reconnaît d'ailleurs s'engager dans la défense du site aspois alors même que les salariés de l'usine, eux, ne lui demandent pas cela et soutiendraient le projet de leur PDG. Ils n'ont pas fait connaître d'inquiétude vis-à-vis du projet mourenxois (1).

(1)Nous avons tenté de joindre, en vain, le délégué syndical CGT du site aspois pour confirmation.


 

Pour voir le médecin de garde, les patients de la vallée d'Aspe devront se déplacer à Oloron !!!!! *

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2012/10/19/medecins-de-garde-des-patients-devront-se-deplacer,1102115.php

Par A. P.

 

 

Un médecin de garde sur Oloron voit, en moyenne, 10 à 15 patients sur un week-end de garde. Difficile à assurer s'il faut compter deux heures pour une seule visite en vallée d'Aspe, en comptant la route.Un médecin de garde sur Oloron voit, en moyenne, 10 à 15 patients sur un week-end de garde. Difficile à assurer s'il faut compter deux heures pour une seule visite en vallée d'Aspe, en comptant la route. (DR)

Depuis le 1er septembre, le système de garde des médecins a quelque peu changé sur Oloron. En effet, à la demande de l'agence régionale de santé (ARS), les médecins d'Oloron et ceux de Bedous doivent travailler ensemble à la "permanence des soins".

Une façon de soulager les médecins aspois, qui sur leur secteur devaient jusqu'alors assurer la garde un jour sur deux et un week-end sur deux, n'étant que deux dans la vallée.

Mais si les médecins généralistes d'Oloron ont accepté de se regrouper avec les Aspois pour les gardes, c'est "à la condition que nous n'ayons pas à nous déplacer en vallée d'Aspe," précise le Dr Aziz Lasfar. "Et l'A.R.S. a validé cette condition." Le collège des médecins oloronais a donc rédigé une lettre au préfet l'informant de cette disposition.

"Cela implique que lorsqu'un médecin oloronais est de garde, à savoir entre 20h et minuit ou le week-end, les patients aspois se déplacent jusqu'à son cabinet, à Oloron" explicite le Dr Christian Saint-Martin, président du collège des médecins généralistes d'Oloron. "On ne peut pas se permettre de monter en vallée. Il y a 56 km jusqu'à la frontière. Si l'on monte à Lescun et que l'on est appelé en même temps sur Oloron, ou à Ogeu, la situation devient impossible. Mais du coup, cette réorganisation risque d'entraîner des situations ubuesques : s'il y a un décès à constater, à Etsaut, par exemple, une ambulance devra aller chercher le corps, le descendre à Oloron pour constat du médecin puis le remonter en vallée !"

Quant à instaurer une garde à deux, le Dr Lasfar l'exclut : "Cela se faisait il y a quelques années. Mais les médecins, aujourd'hui, veulent une vie en dehors de leur travail. Si l'on devait doubler les gardes, autant revenir à des secteurs séparés avec Bedous."

Il faut dire que sur les 31 médecins que comptent Oloron et Bedous, seuls 13 sont inscrits dans le planning des gardes. "Car d'un commun accord, ceux de plus de 60 ans n'effectuent plus de garde, sauf un week-end par an. Et d'autres médecins se sont spécialisés en diététique, acupuncture…", précise le Dr Lasfar.

Pour faciliter la venue des patients de la vallée d'Aspe sur Oloron, les effectifs des ambulances ont été doublés. Un dispositif expérimental mené pendant 6 mois. Et quand c'est au tour d'un médecin de Bedous d'être de garde, il ne se déplace pas non plus sur le secteur d'Oloron.

 *Un triste exemple ce matin ...: http://nouvelobs.com/societe/20121020.OBS6436/accouchement-dans-le-lot-la-region-demande-une-enquete.html




Sainte Adeline ou Aline est une abbesse de Mortain, morte en 1125.

 

Adeline ou Aline était la sœur de Vital, chapelain du demi-frère de Guillaume le Conquérant. Ce Vital voulait réformer l’Eglise, il quitta sa charge et il se retira « au désert » dans la forêt de Fougères. Puis il fonda l’ordre de Savigny, une nouvelle congrégation bénédictine qu’il rattacha bientôt à Cîteaux.


Adeline suivit son frère et fut en 1112 l’abbesse fondatrice de l’abbaye des Dames Blanches, ce nom est dû au vêtement en laine non teinte que portaient les religieuses, comme les cisterciennes. L’abbaye qui se trouve près de Mortain dans le département de la Manche, ne fut terminée qu’en 1205, donc bien après le décès d’Adeline en 1125.

http://mortain.free.fr/Tourisme/abbaye.htm

Le dicton du jour "Si octobre s'emplit de vent, de froid tu pâtiras longtemps."


*RAPPEL :

multiservices

*LE MULTISERVICES DE LESCUN EST FERME JUSQU'AU 11 NOVEMBRE *


jm1810


montebourgmannequin.jpg


costumesgan2410

  :0014:   


Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article

Labaronne 20/10/2012 14:54


le premier qui dit qu'on manque d'eau........va nous pousser des palmes bientôt - bon w.e. Baron

le baron de lescun 20/10/2012 17:40



Aurons-nous assez de "Ricard " ??!!    Bon aqua-gym, baronne !! *